Qui détient de l'or ?

Les banques centrales

Les banques centrales, en tant que gestionnaire des réserves de change de leur pays sont détentrices d’or. Collectivement elles détiennent plus de 30'000 tonnes de métal jaune. Ces réserves sont souvent héritées du temps ou leur monnaie était convertible en or (système de Bretton Woods).

Mais depuis quelques années, les banques centrales repassent à l’achat. Elles voient dans le métal jaune un instrument de réserve de valeur, qui permet de diversifier ses réserves, traditionnellement fortement constituées de dollars. 

Pour en savoir plus : notre guide sur les réserves d'or des banques Centrales

Les institutions internationales

Certaines institutions internationales détiennent de l’or afin de faciliter leurs missions. C’est le cas du Fonds Monétaire International (FMI), qui a été constitué et financé par l’apport de réserves d’or de ses membres. L’institution de Washington détient ainsi 2814 tonnes de métal jaune, qui lui sert au financement de ses activités.

La Banque des Règlements Internationaux (BRI), la banque des banque centrales, détient aussi de l’or (environ 100 tonnes dans son rapport annuel 2018-2019). Elle effectue régulièrement des transactions en or physique et produits dérivés pour le compte de banques centrales nationales. Elle fournit également des services associés tels que le stockage, le dépôt et le prêt. La valeur de l’or qu’elle détient en son nom ou pour le compte de tiers avoisine les 25 milliards d’euros.

Les investisseurs institutionnels

Fonds souverains, fonds de pension, société d’assurance : ces investisseurs de long terme investissent dans l’or. Beaucoup y voient un instrument de diversification de leur portefeuille et de protection contre le risque extrême. Il procure aussi l’avantage d’être une bonne protection en cas d’inflation, et s’avère un bon complément pour les caisses de retraites par capitalisation qui doivent indexer les pensions. Quelques exemples d’investisseurs institutionnels détenant de l’or : le fonds souverain d’Azerbaïdjan, et le fonds de pension des fonctionnaires suisses.

Les hedge funds

Ces fonds spéculatifs, souvent très sophistiqués, sont réservés à des investisseurs avertis (et riches). Certains d’entre eux, en particulier les fonds dits « global macro » investissent en or. Parmi les vedettes du secteur avec des positions ouvertement positives sur le métal jaune, on peut citer : 

  • John Paulson, du fonds Paulson & Co, qui avait prédit la crise des subprimes. Celui-ci détient aujourd’hui selon les documents officiels plus de 600 millions de dollars d’or via des fonds cotés d’or physique.
  • Bridgewater, le plus gros hedge fund du monde, quidétient plus de 600 millions de dollar d’or. Son emblématique gérant, Ray Dalio, est très souvent positif sur le métal jaune.

Les entreprises

Les entreprises actives du secteur de l’or détiennent évidemment de l’or. On pense d’abord aux sociétés minières, qui en détiennent en réserve (« sous terre »), ou dans leur coffre. Mais ces stocks ne sont que temporaire ou résultant de la chaine logistique… Autre acteur du secteur : les fondeurs, principalement situés en Suisse, qui transforment l’or brut ou recyclé en lingots. Enfin, quelques entreprises traditionnelles investissent une partie de leur trésorerie dans le métal jaune.

Les banques

Pour le compte de leur client, ou pour leur compte propre, la plupart des banques détiennent de l’or. C’est le cas par exemple de Morgan Stanley et Bank of America, qui comptent parmi les plus grandes banques d’affaire du monde.

Certaines banques et établissement financiers impliqués dans le financement des activités minières et de raffinage sont également détentrices d’or. C’est le cas par exemple de la Toronto Dominion Bank.

Les fortunes privées

Certain millionnaires et milliardaires incluent de l’or dans leur patrimoine privé à des fins de diversification et de préservation du capital contre des événements extrêmes. David Einhorn, le riche fondateur de Greenlight Capital déclarait récemment « Je détiens de l’or, je ne le vendrai jamais, et j’espère ne jamais avoir à m’en servir ».

Pour les mêmes raisons, les banques privées et les family office (société de gestion de patrimoine d’un ou plusieurs particulier fortunés) incluent généralement de l’or dans leur portefeuille.

Les particuliers

Les petits ruisseaux font les grandes rivières. Selon un article du Figaro, les français détiendraient plus de 3000 tonnes d’or sous forme de pièces et lingots. Soit plus que les réserves de la banque de France. Et c’est sans compter les bijoux !

Haut de page

Trouver un Comptoir d'Achat et Vente d'Or
proche de chez vous

Saisissez votre code postal, votre ville ou votre région et trouvez un Comptoir
pour acheter ou vendre votre Or

Actualité de l’Or et des métaux précieux

Découvrez toute l’actualité de l’Or et des métaux précieux, le cours de l’Or, les enjeux sur le marché et autres impacts dus aux politiques.

Voir plus d'actualités

Le Comptoir National de l’Or dans la presse

Venez découvrir notre application mobile
image/svg+xml
Livre blanc #02
Pièces et Lingots d'Or
"Ce qu'il faut savoir"
> J'en profite !

Pour recevoir les
meilleurs conseils de nos experts
et notre lettre d'information mensuelle :

Votre email nous permet de vous envoyer nos livres blancs ainsi que les meilleurs conseils de nos experts et notre newsletter. Vous pourrez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien présent dans l’email d’envoi de la newsletter ou en vous rendant sur votre compte.
Conformément à notre politique générale en matière de données personnelles, vous disposez d’un droit d’accès vous permettant à tout moment de connaître la nature des données collectées vous concernant, de demander leur rectification ou leur effacement. Ce droit s’exerce par simple envoi d’un email. Pour tout savoir sur la manière dont Gold Trade gère les données personnelles, vous pouvez vous reporter à notre Charte sur les Données Personnelles.